histoire

Légende d'Arvorig
Le Loup, les Siamois et les farfadets
Il était une foi en Armorique, contrée des farfadets et autres fées, un lieu, une tannière, suspendu au tempo lyrique d'un jazz libre musicale d'arvorigènes, ze big band, sans lequel les farfadets, gnomes et fées de ce royaume du feu, sous l'authorité du maitre des lieux Arbleiztan ne pourraient officier l'art dont ils sont détenteurs.
Chacun d'entre eux savent ce qu ils doivent accomplir harmonieusement.L'ambiance y est plutôt joyeuse et le travail musicalement executé, sans quoi Arbleiztan devient bougon, et mieux vaut pas; les Siamois le savent tout est bien régis au gré du tempo de la musique interstellaire, le farfadet Croqu'metal s'occupe de tailler les pastilles de cuivre pour confectionner les tours de bagues, le gnome soudeur kersoudagn lui est charger de souder les anneaux, préparé par le forgeron Grundstellar'ch,un korrigan endurant,le sage du tempo.
Pendant ce temps le Gnome trouyoteur Aroberourtoull perce à la rockychiniole les estampes de boucles d'oreilles où de pendentifs créées par la farfadete de la presse à balencier Soucceàgenou, une athlète de graces et de forces. S'ajoute à toute cette joyeuse colocation l'Equipe, le Team de la forge, le gnome du vent et ses fées dévouées filles d'éol; lui Arverglair est le poumon du feu veillant à ce qu'il ne s'éteigne jamais et, elles, les majestueuses danceuses, virvoltantes sous les couleurs saupoudrées par le korrigan Arbecversor au dessus des pièces à recouvrir de cristal.
Ensuite et seulement ensuite Arbleiztan se charge en son âme et conscience de porter la matière au stade de la transformation, la fusion des élements pour un mariage parfait, subtiles. Enfin, une foi que le feu s'appaise et que l'atmosphère, comme les pièces se refroidissent le gnome Arhgcetchaud amènne les pieces au farfadet 1er de cordées Arnijerou qui va s'empresser de monter les cordons dessus puis de les présenter sur les panneaux d'expositions, le roi de l'artif: de pendent en pendentif, suspendu à un fil ,pas comme l'autre Artomecrochu le farfadet qui forme les crochets des boucles d'oreilles,toujours accroché à sa table de travail, des fois qu'on lui pique. on pourrait l'appeller Grotesque! Là n'est pas le debat .
Le chef dans l'absolue c'est le feu, Arbleiztan le sait, mais seul lui décide, ni dieu ni maitre. Seul la fusion vaut d'êtres vécu car à chaque foi, nouvelle, comme les notes jouées; à cet instant là, l'espace silencieux d'entre deux notes, la magie de la transformation des matières opère l'alchimie des corps et libère une énergie unique, une création unique dans un momment unique, un bijou façonné avec l'énergie de l'amour,du feu et de la musique céleste. Pour autant, Arbleiztan pratique l'art de l'émail pour coloré et enjolivé le quotidien de tous. Reflets d'une goutte cristaline de soleil fusionnés aux métaux terrestre, du centre de la terre aux firmamant, ces particules de lumière vous invitent à un beau voyage. C'est tout l'art du feu de la tannière d'Arbleiztan et de ses compagnons.